2019 : 25ème ÉDITION

TELECHARGEZ LA BROCHURE 2019

BILLETTERIE


CONCERT LE 3 AOUT À ORBEC


Sarah Nemtanu : Sarah Nemtanu est nommée premier violon solo de l’Orchestre national de France à vingt-et-un ans à peine. C’est une des multiples facettes d’une reconnaissance internationale qui commence alors. En 2007, alors qu’elle n’a pas encore vingt-six ans, Sarah Nemtanu est nominée en tant que « révélation soliste instrumental de l’année » aux Victoires de la Musique classique. 
En 2009, elle est la vraie violoniste du film « Le Concert » de Radu Mihaileanu : elle double Mélanie Laurent et interprète le concerto de Tchaïkovski. Sarah Nemtanu est régulièrement l’invité des médias, pour qui elle fait partie des violonistes qui marquent l’univers musical actuel à l’international. La Fondation Zilber-Rampal lui prête un violon Giovanni Battista Guadagnini de 1784.

Sarah Nemtanu commence le violon avec son père Vladimir Nemtanu, violon solo de l’Orchestre national de Bordeaux Aquitaine. Dès l’âge de seize ans, elle intègre la classe de Gérard Poulet au Conservatoire national de musique et de danse de Paris et y obtient des premiers prix mention très bien en violon et musique de chambre.
Après ses succès en concours internationaux – premier prix Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz en 1998 et lauréate du Concours international Stradivarius en 2001, Sarah Nemtanu est révélée au grand public lorsqu’elle joue le Double Concerto de Brahms avec Gautier Capuçon sous la direction d’Emmanuel Krivine. Ses prestations en soliste au sein de l’Orchestre national de France sont applaudies par le public.
Ses rencontres avec des chefs renommés – tels que Sir Colin Davis, Bernard Haitink ou Ricardo Mutti… – l’ont conduite dans des salles prestigieuses à travers le monde : Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Century Hall à Tokyo, Carnegie Hall à New York ou Musikverein à Vienne…

Si elle adore revisiter le répertoire – son disque « Gypsic » évoquant, origine roumaine oblige, l’esprit tzigane et les rythmes des Balkans, reste en tête des ventes « classiques » du label Naïve depuis 2010 – Sarah Nemtanu se produit aussi lors de concerts plus traditionnels. Que ce soit en soliste ou en formation de chambre – avec les pianistes Romain Descharmes ou Jean-Frédéric Neuburger, l’altiste Lise Berthaud, avec sa sœur Deborah, violonistes, ou avec le trompettiste et corniste David Guerrier – ses apparitions internationales sont remarquées.

Sarah Nemtanu aime jouer en soutien à de belles causes ou contribuer à l’éducation musicale des plus jeunes, transmettre et partager étant, pour elle, essentiel dans son amour de la musique et sa façon de vivre son art.

.be


Pierre Fouchenneret : Artiste insatiable, fort d’une discographie de plus d’une vingtaine de disques, il dédie plusieurs années de sa vie à l’œuvre d’un compositeur, s’entoure des plus beaux chambristes pour, le plus souvent, en graver une intégrale. En 2016, il enregistre chez Aparte l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven avec Romain Descharmes. En 2018, parait le premier volume d’une intégrale de la musique de chambre de Gabriel Fauré avec Simon Zaoui et Raphaël Merlin. Il se lance également avec le quatuor Strada, Eric Lesage, Florent Pujuila, Adrien Boisseau…dans le projet insensé de jouer toute la musique de chambre de Brahms. L’intégrale parait chez B-Records au cours de la saison 2018-2019.

Enfant prodige, Pierre Fouchenneret obtient à 16 ans son premier prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris, remporte ensuite le Grand Prix du Concours International de musique de chambre de Bordeaux, le Grand prix Georges Enesco de la Sacem, et devient lauréat de la fondation Natixis et artiste associé de la Fondation Singer Polignac.

Invité sur les scènes du monde entier, l’« archer hors norme » (Le Figaro) de Pierre Fouchenneret est rapidement amené à jouer avec des musiciens d’exception tels que le Fine Art Quartet, Jean-François Heisser, Jean-Frédéric Neuburger, Zongh Xu, Julien Leroy, Nicolas Angelich…et fonde en 2013 le Quatuor Strada avec Sarah Nemtanu, Lise Berthaud et François Salque.

Artiste gourmand et complet Pierre Fouchenneret est reconnu par les orchestres français et internationaux pour son audace et sa vision du répertoire. Il a notamment été invité par l’Orchestre de la Suisse Romande, le Suzhou Symphony Orchestra, l’Orchestre National de Bordeaux, le Philarmonique de Brno, le Philharmonique de Nice, le Baltic de Saint Petersbourg, l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine.