Imprimer
Ensemble Amarillis

CONCERT LE 8 AOUT À LA ROQUE-BAIGNARD


Thibault Cauvin est né avec une guitare, celle que lui a tendue son père, lui-même musicien. De là, tout s'est enchaîné avec un parfait naturel. Il étudie au conservatoire de Bordeaux puis au Conservatoire National Supérieur de Paris, d'où il sort avec les honneurs. Aimant le jeu, il est pris de passion pour les concours internationaux, tremplin inévitable dans la vie d'un artiste qui souhaite faire carrière. Sa jeunesse, sa fougue et sa créativité impressionnent, il enchaîne les victoires et, à seulement 20 ans, il devient le guitariste le plus titré au monde, avec 36 prix obtenus dont 13 premiers. Les concerts se multiplient alors, le monde veut entendre « le Petit Prince de la six-cordes ». 

Voilà maintenant 15 ans que Thibault voyage avec sa guitare, incessamment, des scènes les plus prestigieuses aux théâtres les plus étonnants. Près de 120 pays visités avec 1000 représentations — le Carnegie Hall de New York, le Tchaïkovski Hall de Moscou, le Shanghai Concert Hall, le Queen Elizabeth Hall de Londres, tant d'endroits et de publics qui ont vibré avec lui, seul en scène. Amoureux des moments musicaux hors du commun, il propose en marge de ces représentations un « Magic Tour », une série de concerts dans des lieux symboliques, atypiques et magiques. Débutée à la Tour Eiffel, cette tournée l'a conduit à la Cité Interdite de Pékin, au Palais de la Paix de La Haye, dans les Ruines de Quito en Equateur, à la palmeraie de Marrakech, l'Acropollium de Carthage, la Galerie Dorée de la Banque de France, sur la grande plage de Royan devant plus de 40 000 spectateurs, etc... 

Le jeu universel de Thibault et sa personnalité attachante charment et rassemblent tous les publics. Les médias spécialistes et généralistes sont unanimement séduits par le « phénomène Cauvin ». Un artiste classique a rarement autant été exposé en France — le Quotidien de Yann Barthès, Entrée Libre de Claire Chazal, Stupéfant de Léa Salamé, Alcaline de France 2, Les Victoires de la Musique Classique sur France 3, etc... France Musique lui a même consacré une journée entière. « Le Petit Prince » a grandi et son rêve d'enfant de jouer des notes capables de toucher tous les cœurs semble se réaliser. 

En septembre sort « Cities II », le cinquième album de Thibault chez Sony Music. Après avoir présenté des disques autour de grands compositeurs classiques comme Scarlatti, Albéniz, ou dernièrement Vivaldi enregistré avec l'Orchestre de Chambre de Paris à la Philharmonie de Paris, Thibault propose aujourd’hui un projet tout à fait personnel, à la croisée des genres. Autour de musiques écrites en collaboration avec des compositeurs rencontrés lors de sa "tournée sans fin", il raconte quelques unes des grandes cités du monde qui l'ont touché. Un album qui invite au rêve et au vagabondage, composé de duos inattendus, fragiles, avec des musiciens venant de différents mondes, réunis par la poésie du voyage : Matthieu Chedid, Didier Lockwood, Erik Truffaz, Ballaké Sissoko, Lea Desandre, Thylacine, Christian-Pierre La Marca, et Adélaïde Ferrière. Enregistré au mythique Château d'Hérouville, qui a réouvert ses portes pour l'occasion après 15 années de sommeil, ce disque a une saveur toute particulière... 

Thibault est porte-parole de la Journée du don du sang, il est nommé « Ambassadeur de Bordeaux Métropole », il est parrain de la « Paris Guitar Foundation », et surfeur passionné, il est soutenu par la marque Billabong. Thibault mène la guitare classique toujours plus loin. Son jeu inspiré, expressif et éminemment naturel ne peut que réunir les publics, rassembler les générations, et faire tomber les frontières. Sous ses doigts, cette guitare à la fois savante et populaire, jeune venue dans le monde de la musique classique, devient une reine du XXIe siècle.