2019 : 25ème ÉDITION

TELECHARGEZ LA BROCHURE 2019

BILLETTERIE


CONCERT LE 26 JUILLET À St-GERMAIN-DE-MONTGOMMERY


«  J’aime l’histoire et j’aime le Pays d’Auge, ce petit coin de bocage normand où, chaque année, je m’installe début avril en même temps que les premières hirondelles et avant que les pommiers ne soient en fleurs. 
Jusqu’en octobre, je vis au rythme de cette belle,  luxuriante et généreuse nature et ne la quitte, avec quelques regrets, que la récolte des pommes achevée.
Il faut vous dire que je réside alors dans la maison familiale qui m’a vu naître et qui se fait appeler, un peu pompeusement, le « domaine de Fontigny », composée d’une habitation et de terres d’élevage en partie plantées de pommiers. Ces terres et celles du manoir des Montgommery sont situées sur les communes de Sainte-Foy-de-Montgommery et Saint-Germain-de-Montgommery.
L’ensemble de ces terres, au XVIe siècle, devait appartenir à la célèbre famille Montgommery, représentée alors par Gabriel Ier et la partie la plus ancienne de la maison d’habitation du domaine de Fontigny est contemporaine de l’actuel manoir Montgommery.
Si l’on ajoute à ce tableau que ces deux communes disposent d’une motte astrale et d’une remarquable enceinte fortifiée où vécurent les premiers Montgommery, on a là tous les ingrédients à la rédaction d’un ouvrage. 
La retraite venue et un réel goût pour l’écriture aidant, il fut évident que j’allais me lancer dans cette aventure.
J’ai alors souhaité, en parcourant près de 11 siècles, faire surgir de l’histoire quelques personnages « phares » de la dynastie des Montgommery, de Roger II, collaborateur éminent du duc Guillaume le Conquérant, au héros de la seconde guerre mondiales, le maréchal Montgomery. Si « Monty » apparait comme le dernier représentant de cette illustre famille, nul doute que parmi les quelques 2000 membres que compte actuellement le « clan Montgomery », d’autres figures s’imposeront. La célèbre dynastie Montgomery n’a pas fini de marquer l’histoire du monde ! 
Avant Propos, tiré du livre Les Montgommery, des Vikings à nos jours de Luc de Boever »