CONCERT LE 26 JUILLET A SAINT-OUEN-LE-PIN


REMY CARDINAL

Pianiste, pianofortiste, soliste et chambriste, Rémy Cardinale est un musicien curieux des musiques et répertoires de toutes les époques. Il a développé un goût particulier pour l’interprétation des œuvres sur instruments historiques.

Il commence ses études de piano au Conservatoire de Perpignan dans la classe de Michel Peus puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où obtient un 1er Prix de piano et un 1er Prix de Musique de chambre. Il entre ensuite dans la classe de préparation aux concours internationaux de Jean-Claude Pennetier et étudie le pianoforte auprès de Patrick Cohen.

En 2001, Rémy Cardinale remporte le 4ème Prix au Concours international de Bruges et le 1er Prix de  pianoforte au CNSM de Paris.

Parallèlement à sa carrière de soliste (il a notamment interprété des concerti de Ravel, Beethoven et Mozart), Rémy Cardinale se consacre pleinement à la musique de chambre.

En duo avec le violoncelliste Florent Audibert, il enregistre les Sonates de Brahms et les Fantasie-Stücke de Schumann de même que l’intégrale de l’œuvre pour violoncelle et piano de Gabriel Fauré, sur instruments historiques.

Membre fondateur des Musiciens de « Monsieur Croche », ensemble qui explore la musique française selon les préceptes de Debussy, les enregistrements des Concerts et Cantates de Rameau ont été plébiscité par la critique et ont reçu de nombreuses récompenses (5 de Goldberg, 4 étoiles du Monde de la Musique, 4 f de Télérama).

En 2010, Rémy Cardinale crée L’Armée des Romantiques, formation à géométrie variable qui explore exclusivement le répertoire vocal et instrumental du 19ème siècle. Son premier enregistrement consacré à César Franck paraitra courant 2016.

L’Armée des Romantiques est en résidence à la Fondation Singer Polignac et au Festival d’Arques La Bataille.

 

JULIEN CHAUVIN

ulien Chauvin, premier Prix du Concours Général à Paris en 1997, a étudié avec Vera Beths au Conservatoire Royal de La Haye, ainsi qu’avec Wilbert Hazelzet, Jaap Ter Linden et Anner Bylsma pour l'interprétation des œuvres des périodes baroque et classique. En 2003, il est lauréat du Concours International de musique ancienne de Bruges et se produit depuis en soliste en Géorgie, en Amérique du sud, en Afrique du sud, aux festivals de Pâques de Deauville ainsi qu’au Concertgebouw d’Amsterdam.

Sa formation l’amène à jouer au sein d’ensembles baroques tels que Concerto Köln, Les Musiciens du Louvre, le Concert d’Astrée, l’Ensemble baroque de Limoges.

Il interprète également le répertoire romantique et moderne, en étroite collaboration avec Steve Reich, György Kurtág, Thierry Escaich, Thomas Adès et Philippe Hersant. Il se produit en compagnie de Renaud Capuçon, Jérôme Pernoo, Jérôme Ducros, Bertrand Chamayou, Christophe Coin, Patrick Cohen, Alain Planès.

Après dix années de collaboration au sein de l’ensemble Le Cercle de l’Harmonie qu’il dirigeait avec le chef d’orchestre Jérémie Rhorer, Julien Chauvin fonde en 2015 un nouvel orchestre : Le Concert de la Loge. Parallèlement, il poursuit sa collaboration avec le Quatuor Cambini-Paris créé en 2007.

Julien Chauvin assure la direction musicale de productions lyriques telles que le spectacle Era la notte mis en scène par Juliette Deschamps avec Anna Caterina Antonacci, Le Saphir de Félicien David dans une production du Palazzetto Bru Zane ou l’opéra Armida de Haydn, dans une mise en scène de Mariame Clément.

En tant que chef d’orchestre, il est invité à diriger du violon, l’orchestre Esterházy Hofkapelle, l’Orchestre régional d’Avignon Provence et le Orkiestra Historyczna de Katowice. Récemment, Julien Chauvin a commencé à développer ses activités en Amérique du Nord, avec le Folger Consort à Washington qu’il dirige régulièrement depuis 2014.

Invité régulier de France Musique et de Radio Classique, Mezzo lui consacre un portrait en 2006 et il se produit en récital avec Olivier Baumont au château de Versailles, à la Villa Médicis de Rome ou à l’auditorium du musée d’Orsay.

Il enregistre des œuvres concertantes de Haydn, Beethoven et Berlioz avec le Cercle de l’Harmonie pour les labels Eloquentia et Ambroisie-Naïve.

Julien Chauvin joue sur un violon baroque de Jacob Stainer de 1670 (ex Mozart-Wranitzki) prêté par un mécène et sur un violon romantique Giuseppe Rocca de 1839 dans le cadre du projet « Adopt-a-musician ». Il est artiste associé de la fondation Singer Polignac à Paris.